Temps de lecture : 4 minutes

Nous sommes le 19 novembre 2020.

À moins que ce soit votre anniversaire (joyeux anniversaire), que vous vous appeliez Tanguy (bonne fête) ou que vous célébriez la controversée « journée de l’homme » aujourd’hui est un jour comme les autres pour vous.
Pour nous comme pour tous les spécialistes des sanitaires, la journée du 19 novembre est toujours un peu spéciale : c’est la très attendue Journée Mondiale des Toilettes.

On vous voit sourire : « une journée mondiale pour les toilettes, et puis quoi encore ? « , « à quoi ça sert la journée mondiale des toilettes? ».

C’est vrai que ce ne sont pas les journées mondiales qui manquent, et que ça peut paraître cocasse d’avoir une journée dédiée aux petits coins.
Mais si on vous disait que 4,2 milliards de personnes vivent sans accès à des sanitaires dans le monde ?
Ça paraît tout de suite moins anecdotique, non ?

C’est en 2001 que l’Organisation Mondiale des Toilettes lance la Journée mondiale des Toilettes. Le but est tout simplement de sensibiliser le grand public aux conditions de vie de ces milliards de personnes qui n’ont pas accès à des sanitaires propres et fonctionnelles chez elles ou dans l’espace public.

ODD journée mondiale des toilettes

Un enjeu mondial de santé publique

Bien plus qu’une source d’inconfort, l’absence de WC propres à proximité des lieux d’habitations contribue à la propagation de nombreuses maladies. Tous les ans, 297 000 enfants de moins de 5 ans décèdent des suites de maladies des intestins et de malnutritions chroniques. 

En effet, à défaut d’alternatives la défécation à l’air libre ou près des points d’eau est la solution favorisée quand on a une envie pressante. Or, de nombreuses maladies se développent suite à l’exposition aux matières fécales humaines.

Le manque d’assainissement et d’hygiène est à l’origine de près de 800 décès d’enfants par jour dans le monde en 2019. Cela représente 1 mort par minute.

Un enjeu pour l’éducation dans le monde 

Il est important de prendre conscience que l’absence de toilettes impacte aussi l’accès à l’éducation des enfants et plus particulièrement des jeunes femmes. En effet, 1 école sur 5 dans le monde ne dispose pas de toilettes. Pour les jeunes femmes ayant leurs règles cela signifie qu’elles ne peuvent pas assister à tous les cours et qu’elles prennent donc du retard dans leur apprentissage. 

Il est estimé que les femmes et les jeunes femmes qui ne disposent pas de toilettes à proximité passent 97 milliard d’heures chaque année à chercher un endroit où se soulager. C’est autant de temps qu’elles ne pourront pas utiliser pour réaliser des projets et s’instruire.  

Un enjeu de sécurité 

Les toilettes publiques les plus proches étant parfois à des centaines de mètres des villages, sortir en pleine nuit peut représenter un risque d’agression. Même si le risque existe pour tous, il est multiplié pour les femmes et les jeunes filles qui sont souvent victimes de violences physiques et sexuelles en chemin ou dans les toilettes. 

Dans le cadre des travaux menés par WaterAid en Bhopal, en Inde, 94% des femmes interrogées ont déclaré avoir été victimes de violence ou de harcèlement lorsqu’elles se rendent aux toilettes publiques, et plus d’un tiers ont été agressés physiquement.

En 2012 dans un sondage réalisé par WaterAid à Lagos au Nigeria, on apprend que 67% des femmes interrogées ne se sentent pas en sécurité dans les toilettes publiques. Le même sondage indique que 56% d’entre elles ne se rendent pas aux toilettes à certains moment de la journée par crainte d’être victimes de violence.

Logo journée mondiale des toilettes 2020

Un enjeu écologique

Cette année la Journée Mondiale des Toilettes est consacrée à l’assainissement durable et au changement climatique. 

Et oui, entre autres conséquences peu réjouissantes le changement climatique menace aussi les infrastructures sanitaires qui ne sont pas nécessairement pérennes, fiables ou adaptées. Sans solutions d’assainissement durables les déchets humains non traités rejetés dans l’environnement participent à la prolifération de maladies chroniques et favorisent les épidémies. Il paraît donc important cette année tout particulièrement de mettre en avant cet aspect du changement climatique et son impact sur notre santé.

Alors pas si bête cette Journée Mondiale des Toilettes ?

Quelles solutions ? 

Avec la crise du coronavirus et la fermeture des bars et restaurants l’absence de toilettes publiques a été mis en avant dans des pays et des villes où la question ne se posait pas nécessairement. C’est le cas en Angleterre par exemple où de nombreuses voix se sont élevées sur la question. On peut retrouver ces questionnements dans des articles parus sur BBC News et Design Week notamment.
On s’est donc dit qu’il serait intéressant de voir où en était les conversations aux 4 coins du globe.
Évidemment en 2020 faire un tour du monde ça parait un peu compromis… Alors à défaut de pouvoir faire un véritable tour du monde des solutions, madamePee vous propose un tour du monde virtuel des initiatives prises en 2020 pour faciliter l’accès aux sanitaires.

Suivez le guide !

(USA) La NASA crée les toilettes les plus chères de l'univers

La NASA propose enfin des toilettes adaptée aux femmes.

La NASA crée des toilettes pour femmes

(Kenya) L'accès aux toilettes est un droit constitutionnel

Dans une pétition adressée au gouvernement un avocat demande la construction de toilettes le long des routes, la juge lui donne raison.Routes Mombasa

(Uruguay) Une application pour localiser les toilettes publiques

La municipalité de Montevideo, la capitale de l’Uruguay lance une application pour géolocaliser les toilettes publiques.

Toilettes publiques Uruguay

(Japon) Des toilettes transparentes installées dans un parc de Shibuya

À l’essai dans un parc de la capitale nippone l’architecte Shigeru Ban a inventé des toilettes aux parois transparentes totalement intimes. 

Une mère et son fils quittant les toilettes

Des urinoires pour femmes dans les villes

madamePee lance son offre d’urinoire féminine spécifiquement pour l’environement urbbain.3D madamePee urbanPee

Washington. États-Unis

Astronautes dans l'espace

La NASA existe depuis 62 ans et a envoyé des centaines d’hommes et de femmes dans l’espace. Mais les toilettes à disposition n’étaient pas du tout adaptées à l’anatomie des femmes des équipages.

Comment ça marche ?
De l’avis des hommes et des femmes le système traditionnel de toilettes de l’espace était peu pratique à utiliser. Les nouvelles toilettes s’en inspirent mais ont été complètement redessinées pour aussi s’adapter à la morphologie des femmes.

C’est vraiment utile ? 
Avec l’augmentation croissante du nombre d’astronautes femmes, la NASA a commencé par proposer des combinaisons à la taille adaptée. On ne peut que se féliciter de voir que l’agence spatiale ne néglige pas le petit coin.

 

Montevideo, Uruguay

Application de géolocalisation
Comme dans la plupart des grandes villes, les habitants de la capitale uruguayenne rencontrent parfois des difficultés à trouver un endroit où faire aller se soulager.

Comment ça marche ?
L’application lancée par la municipalité de Montevideo permet de géolocaliser les toilettes publiques. Elle est disponible sur les plateformes de téléchargement d’applications gratuitement.

C’est vraiment utile ? 
L’idée de l’application est née de la proposition gagnante de citoyens lors de la rencontre « Montevideo Decide » de 2019. C’est la première étape d’une application plus large sur les espaces publics de la ville.

Paris, France

Urinoire madamePee urbanPee

90% des femmes ne se rendent aux toilettes que pour uriner. Il n’existe pourtant pas de solutions dans l’espace public répondant uniquement à cet usage pour elles. madamePee est la premier urinoire pour femmes intime, hygiénique et écologique.
La société lance une déclinaison de ses urinoires féminines spécifiquement pour l’environnement urbain.

Comment ça marche ?
Fort du succès rencontré lors de plus d’une quinzaine d’évenements la société madamePee décline ses urinoires pour les municipalités. La version urbaine du madamePee est fixe mais peut être déplacée. Elle est équipée d’un panneau solaire pour l’éclairage qui alimente une jauge permettant de superviser le remplissage des cuves en temps réel.
L’entretien des urinoires est facilité grâce à une application permettant de localiser et de contrôler le niveau de remplissages des urinoires.

C’est vraiment utile ?
L’espace urbain a traditionnellement été pensé par et pour des hommes. Un réaménagement plus égalitaire est en cours : les toilettes ne devraient pas échapper à ce mouvement. Les urinoires madamePee permettent de compléter l’offre en toilettes des villes et faciliter l’accès aux sanitaires aux femmes.

Nairobi, Kenya

Route au Kenya

Le juge de la Haute Cour a décidé en faveur d’un avocat qui demandait à ce que le gouvernement kenyan construise des toilettes gratuites le long des routes.

Comment ça marche ?
Le juge de la Haute Cour a déclaré que le droit à des toilettes publiques décentes était un droit fondamental.
Au Kenya, la Constitution oblige l’État à éliminer les processus et activités susceptibles de mettre en danger l’environnement. Pour le juge cela inclut la défécation à l’air libre. Il a donc demandé à l’État et aux services de la route de lancer une concertation pour remédier à la situation actuelle. L’objectif est de placer des toilettes gratuites, fonctionnelles et propres. 

C’est vraiment utile ?
Au Kenya il y a très peu de toilettes le long des routes. Les voyageurs qui doivent parfois faire de très longs trajets en bus se retrouvent souvent à faire leurs besoins derrière des buissons. Cette mesure est une avancée importante pour la dignité des kenyans ainsi que pour l’environement.

Tokyo. Japon

Comment ça marche ?
Les parois des cabinets sont recouvertes d’un film qui les rend transparentes. Une fois la porte verrouillée le courant qui parcourait le film des parois est coupé : les parois deviennent alors opaques.

C’est vraiment utile ? 
Le but est d’assurer que les toilettes publiques restent propres, tout en permettant de savoir si les cabines sont occupées ou non.
Pour l’instant le concept plaît et on ne peut que féliciter les initiatives facilitant l’accès aux sanitaires ! 

Alors, que pensez-vous des solutions présentées ? 

Votre avis nous intéresse ! N’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux avec le hashtag #madamepee 

Vous pouvez aussi nous envoyer vos retours par mail à contact@madamepee.com 

 

 

Praesent dictum Nullam mattis ut eget non